S'occuper d'orphelins

Il peut arriver:

  • qu'une rate n'ait pas de lait
  • qu'une rate abandonne sa portée ou ne soit pas en état de s'en occuper
  • qu'une rate décède alors qu'elle a des petits
  • que vous adoptiez un raton séparé trop tôt de sa maman.

La 1ère chose à faire est alors d'évaluer l'âge du/des raton(s). Vous pouvez vous aidez de ce support afin d'y parvenir:

 

  • Si les ratons ont 4 semaines ou plus:

Ils n'ont plus besoin du lait maternel, cela ne prête donc pas à conséquence pour eux. Une alimentation solide et les compléments habituels suffisent.

 

  • Si les ratons ont entre 2 et 4 semaines:

Vers 2 semaines (12jours chez les plus précoces) les ratons ouvrent les yeux.

A ce moment là les ratons ont encore besoin de lait mais commencent déjà à manger seul de l'alimentation solide.

Si vous les complémentez correctement (lait maternisé, blédine, petits pot pour bébé...) leur avenir ne devrait pas être compromis.

 

  • Si les ratons ont entre 0 et 15jours:

C'est à cette période là que c'est le plus délicat: plus le raton est jeune et plus il est difficile de le sauver.

Pour cela plusieurs tecnhiques sont possibles:

  • L'allaitement artificiel:
SI vous ne trouvez pas de mère de substitution, il vous reste la possibilité d'assurer vous même ce rôle. Mais sachez que plus un raton est jeune et plus les chances de réussir sont minces. Un raton élevé ainsi à partir du jour de sa naissance n'a quasi aucunes chances malheureusement.
Pour assurer ce rôle il vous faudra: du matériel approprié, du temps (si vous devez aller au travail ce n'est même pas la peine, il vous faudra être présent constamment), de la résistance (préparez-vous à ne quasi pas dormir pendant plusieurs jour et a stresser constamment), une bonne dose de courage (pour ne pas vous éffondrer dès qu'un petit mourra, afin de continuer à vous occuper des autres survivants)... Autant que vous le sachiez, cela va s'avérer très éprouvant.
Pour tenir ce rôle, il vous faudra veiller sur 4 paramètres principaux:
  • la température
Vous devez maintenir l'environnement du raton à une température située entre 28 et 30°C car à cet âge là, un raton est incapable d'effectuer sa thermorégulation. Sans source de chaleur, il tombera en hypothermie et à l'inverse, si vous ne contrôlez pas bien la température et que cela exède 30°C, le raton peut vite périr dhyperthermie.
La surveillance de la température de l'environnelent des petit est donc primordiale.
Pour cela plusieurs possibilités existent:
  • sur vous, directement sur votre peau (très mauvais moyen à long terme, à n'utiliser qu'en dépanage en attendant la mise en plavce d'un système plus adapté)
  • grâce à une bouillote
  • grâce à une lampe chauffante (lampe IR...)
  • grâce à un fil chauffant sous la cage
  • grâce à un tapis chauffant
  • grâce à une couveuse réglée à la température souhaitée (la solution la plus fiable)
Notre couveuse

Température réglable
Chauffage par lampe en céramique et thermostat

       
Veillez surtout à éviter tout courant d'air, le ratons y sont très sensibles.
  • l'allailement
1. Le type de lait
La 1ere chose a faire est de bien choisir le type de lait avec lequel vous allez les nourrir:
  • seul certains types de lait maternisé pour humain ou chatons/chiots peuvent convenir (NAN HA1, milkodog...)
  • le lait de vache coupé à l'eau ou non ne convient absoluement pas
  • fabriquer votre lait maternisé vous même comme c'est possible de le faire pour chez chiots... n'est pas non plus quelque chose de fiable pour des ratons
2. La température du lait
Une fois le lait préparé, il est important de le faire tiédir pour qu'il atteigne une température proche de la température corporelle des ratons.
La tecnhique du bain-marie est la plus appropriée pour ce faire.
3. Le matériel nécessaire
Pour leur adminsitrer le lait sachez que les biberons que l'on trouve dans le commerce pour les animaux sont bien trop gros pour des nouveaux-nés. Préférez :
  • une micropipette avec un embout
  • une seringue de 1ml sur laquelle vous aurez adapté un petit tuyau de buterfly sans aiguille (afin de réduire le diamètre pour que le raton ait plus facile à téter)
  • une serigue de 1ml sans aiguille
Nettoyez bien votre matériel à fond entre chaque série de biberons. En effet, un biberon mal nettoyé/désinfecté peut être la cause d'une diarhée fatale chez les ratons.
4. La position
Pour allaiter le raton vous avez le choix de le placer
  • sur le dos, de manière à incliner le raton légérement avec la tête vers le haut
  • sur le ventre, de manière à incliner le raton légérement avec la tête vers le haut
La position
la position

Allaitement raton Wonder:

Ici sur le dos, légèrement incliné, la tête vers le haut.


Petite vidéo du repas de raton Wonder
Le tout étant surtout de veiller à ne pas faire de fausse route (c'est à dire que le lait ne passe pas par les voies respiratoires (cavités nasales, trachée) au lieu d'emprunter l'oesophage pour rejoinre le système digestif).
Si le lait emprunte malencontreusement le mauvais trajet, vous le saurez par divers signes:
  • des bulles apparaitrons au niveau des orifices nasaux ou de la bouche
  • le raton peut "se débattre" en ouvrant grand la bouche et la fermant à plusieurs reprises, en tentant de respirer
Dans ce cas, veillez à bien dégager les voies repiratoires:
  • essuyez les orifices nasaux du petit avec un papier essui tout par exemple
  • épongez l'éventuel surplus de liquide au niveau de la bouhe (à l'aide d'un petit morceau de papier essui tout par exemple
  • si malgré tout le petit est toujours en détresser respiratoire, effectuez le mouvement du panier à salade avant de recommencer à dégager les voies nasales et buccales comme précédemment expliqué.
Attention, veillez bien à ce que le raton ne se refroidisse pas pendant l'allaitement: entourez le dans un linge doux et sec par exemple.
5. La fréquence
Chez les jeunes de moins de 10 jours on conseille de donner un biberon toutes les 2h, nuits comprises.
Entre 10 et 15jours (ou de l'ouverture des yeux) on peut augmenter encore la taille des biberons et les espacer à toutes les 3h, nuits comprises
A partir de 15 jours (ou de l'ouverture des yeux), étant donné que les ratons commencent à grignoter on peut cesser progressivement l'allaitement de nuit et les complémenter (blédine, petits pots pour bébés..) en plus de leur laisser à disposition un mélange de graines.
On continuera à allaiter jusque 4 semaines en espaçant progressivement les biberons jusqu'à ce que les petits mangent suffisement tout seuls.
6. La quantité
La quantité de lait à donner à chaque tétée fait l'objet de craintes: on a toujours peur de donner trop ou trop peu.
  • Trop:  le petit risque d'avoir la diarrhée et donc de se déshydrater rapidement et de mourir
  • Trop peu: le petit risque de ne pas recevoir assez d'energie pour survivre
Un bon repère est d'observer l'état de l'estomac que l'on voit blanc par transparence quand il est rempli de lait.
Il faut se baser sur ce repère pendant les10 1ers jours de l'allaitement artificiel.
Par la suite les petits s'arretent quand il arrivent à sasiété.
  • la défécation
Jusqu'à l'âge d'environ 10jours, les ratons sont incapables de déféquer seuls, c'est la raison pour laquelle, en temps normal, leur mère stimule la défécation en léchant leur régio ano-génitale. Vous devrez absolument mimer ce comportement en reproduisant cette sensation de massage, d'humidité et de chaleur dans cette région de leur anatomie.
Pour ce faire vous pouvez utiliser un coton tige que vous tremperez préalablement dans l'eau tiède. Vous masserez alors doucement les régions du bes ventre, génitale et anale au moins après chaque repas.
Vous devrez continuer cette tâche jusqu'a ce que vous remarquiez qu'ils arrivent à déféquer et uriner seuls (vers 10 à  15jours selons les ratons).
Profitez de cet acte pour controler l'aspect des crottes des jeunes: elles doivent être molles, marrons à jaunatres et bien formées.
La défécation
la défécation
Déjection de raton Wonder à J4 (allaitement artificiel depuis 48h)
Si le raton à la diarrhée, il faut agir vite car il risque de se déshydrater et de succomber très rapidement.
Dans ce cas cessez momentanément de donner du lait au raton concerné et remplacez par un réhydratant (par exemple rehydra-kel) et protecteur de la paroi intestinale et anti-sécrétoire (par exemple kaopectat). 
  • la toilette
Hormis la stimulation de la défécation, la rate procède plusieurs fois par jour à la toilette de ses petits.
Vous pourrez mimer ce comportement grace à un tissu trempé dans l'eau tiède aec lequel vous les nettoierez délicatement.
Vérifier surtout la région de la tête et nottement de la bouche et des narrines afin que les voies respiratoires ne soient pas encombrées (le lait maternisé en séchant peut créer des croutes dans ces zones)


  • La rate allaitante de substitution
C'est LA solution idéale et qui offrira le plus de chances de survie à vos ratons. L'idéal étant de trouver une rate ayant elle-même peu de ratons (pour ne pas l'épuiser), ses ratons devant avoir sensiblement le même âge que le(s) petit(s) à lui faire accepter (afin que le lait ait une composition qui leur corresponde).
Trouvez une telle rate n'est pas une mince affaire surtout dans l'urgence.
Pour cela vous devrez chercher partout (sur les forums ratounesques près d'éleveurs, en animalerie, auprès de votre vétérinaire, auprès des terrariophiles...).
Vous devrez alors soit emmener vos ratons auprès de cette rate (si c'est une rate de particulier) en prennant bien toutes les précautions pour qu'ils ne se refroidissent pas pendant le trajet (bouillotes...), soit adopter cette rate et sa portée (ce qui implique que vous devrez faire très attention lors du transport de cette rate et de sa propre portée, mais aussi que vous devrez prendre aussi soins d'eux car ilsne seront pas juste un moyen de sauver vos bébés mais aussi des êtres qui méritent toute votre attention et votre respect).
Pour faire accepter des ratons à une rate allaitante, écartez la maman du nid frottez vos ratons aux ratons naturels de la rate et à la litière du nid, puis mélanger bien tous les ratons ddans le nid. Ensuite laissez la rate retourner sur son nid en la laissant le plus au calme possible.
Si elle les accepte, vos petits sont tirés d'affaire.

  • La souris allaitante de substitution
S'il n'y a vraiment pas moyen de trouver une rate allaitante, il est éventuellement possible de tenter de les faire allaiter par une souris allaitante. Mais attention ne lui confiez pas plus de 3 maximum 4 ratons, il ne faut pas non plus l'épuiser.
Sachez seulement qu'il y a de très forts risques que la souris rejette les petits voire les blesse ou les tuent. En effet, les souris ont généralement peur des rats, et même s'ils les ratons sont des nouveaux nés qui n'ont pas touché leur mère biologique, ils ont tout de même une odeur pouvant déranger la souris voire l'apeurer et faire qu'elle abandonne son propre nid et ses souriceaux.
Néanmoins, parfois la souris accepte cette mission que vous lui confiez.
Ce cas est déjà survenu chez une de mes connaissances dont la souris a sur 4 ratons confié, élevé jusqu'au sevrage 1 raton. Cette petite rate a ensuite pu être intégrée sans soucis à un groupe de rats et à l'heure où je ous écris elle a plus de 2ans.
Si vous devez avoir recours à cette méthode, n'oubliez pas de bien complémenter le(s) raton(s) avec du lait maternisé et de la blédine afin d'aider sa maman d'adoption à subvenir à ses besoins, mais aussi à bien bien la complémenter aussi la souris par des extras.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site